GPE
GPE GPE GPE
Partenaires
A propos du GPE
Accueil Ateliers Partenaires Téléchargement RECAM
Webmail
 


 
 

Essentiellement basée sur la méthode andragogique de transmission des connaissances à des adultes apprenants, la formation diplômante se décline à travers deux principaux types d'activités : les enseignements et les travaux de recherche des auditeurs. Pour en rendre compte, on peut évoquer la structuration de la formation proprement dite, le cycle académique, l'évaluation de l'auditeur, la délivrance du diplôme,

 

1- LA FORMATION

1.1- Les objectifs de formation

La formation diplômante dispensée au Programme GPE est passée de quinze (15) mois durant les deux premières phases, à douze (12) mois depuis le début de la phase III. S'adressant à des professionnels titulaires d'une Maîtrise en Sciences Economiques, de Gestion ou d'un diplôme équivalent en Statistiques, Commerce, Agronomie, Economie, etc.

Le programme a pour objectif principal, la formation d'économistes professionnels, aptes à concevoir et à mettre en ouvre des politiques économiques, et à accomplir des tâches de décideurs, d'analystes et d'administrateurs économiques. Dans le contexte actuel des économies africaines, le décideur économique doit avant tout être un innovateur, un entrepreneur, un négociateur et un agent important du changement.

Pour atteindre l'objectif général ci-dessus, les buts pédagogiques seront les suivants:

•  la compréhension du cadre d'analyse macroéconomique,

•  la maîtrise des techniques modernes d'analyse économiques,

•  la compréhension des fondements microéconomiques des comportements,

•  la compréhension des facteurs socio-politiques qui affectent les décisions économiques,

•  la connaissance de l'environnement international et du fonctionnement des institutions internationales.

 

1.2- Les méthodes pédago-andragogiques

Tous les enseignements sont dispensés par des intervenants seuls ou en équipe si nécessaire. Dans ce cas, l'enseignant principal est accompagné par un (ou des) enseignant (s) associés généralement chargé(s) de présenter des cas pratiques ou des illustrations du thème de l'enseignement. Les méthodes pédago-andragogiques qui sont appliquées au GPE de Yaoundé découlent des objectifs énoncés ci-dessus. Elles sont basées sur le développement chez l'auditeur de l'esprit d'initiative, de la capacité à travailler en équipe, à utiliser tous les moyens techniques disponibles, notamment les techniques informatiques, à la résolution des problèmes, à se tenir informé des expériences des différents pays.

a)- Développement de l'esprit d'initiative

Tous les enseignements sont accompagnés de textes choisis à lire par l'auditeur, un temps lui étant laissé à cette fin. Des conseils de lectures complémentaires sont prodigués, et des documents d'information générale conseillés. Une place prépondérante est accordée aux études de cas, impliquant une participation active des auditeurs, qui sont régulièrement invités à préparer des rapports techniques sur des questions de politique économique dirigées et évaluées par des tuteurs dans leurs domaines respectifs. Les auditeurs sont par ailleurs régulièrement invités à procéder à une évaluation de l'enseignement et à analyser la nature de leur besoin de formation. Ils sont amenés à organiser leur travail de façon autonome, notamment grâce à la maîtrise qui leur est donnée de l'outil informatique.

b)- Un enseignement ouvert sur l'extérieur

L'ouverture sur l'extérieur se traduit au GPE par l'intervention d'universitaires étrangers et d'universitaires-professionnels de haut niveau dans les enseignements. Un tiers environ du volume horaire total est généralement réservé à ces catégories d'intervenants. L'ouverture sur l'extérieur se traduira également par l'intervention de personnalités responsables de la politique économique dans un gouvernement, une institution internationale, ou encore dans le secteur privé. Des conférences de personnalités et des séminaires de haut niveau sont organisés à cet effet.

c)- L'adéquation du contenu pédagogique du programme aux besoins réels des pays concernés

Le contenu pédagogique est centré sur les problèmes particuliers au contexte actuel des économies de la sous-région, et en accordant une attention particulière aux véritables acteurs (ONGs, société civile, associations, partis politiques, etc.) dans la définition et la gestion des politiques économiques. Une grande place est ainsi accordée aux enseignements pratiques dispensés par des professionnels, basés sur l'actualité économique et l'utilisation intensive des études de cas. Des séminaires de formation à l'intention de ces différentes catégories d'acteurs sont organisés.

d)- La pratique du travail en groupe

Les auditeurs sont formés à la communication et au travail de groupe, et une part importante des travaux demandés aux auditeurs en cours d'année sont préparés en petits groupes.

1.3- L'évaluation des enseignements

Cette évaluation est effectuée par les instances de gouvernance du GPE, afin de s'assurer que le programme est ponctuellement exécuté, et que les résultats obtenus correspondent bien aux objectifs à lui assignés. Un suivi permanent des enseignements dispensés est assuré au moyen d'une fiche d'intervention à remplir par le formateur après chaque session, et précisant le plan de la session, le résumé des questions traitées, les lectures complémentaires conseillées, ainsi que les documents d'appui distribués aux auditeurs.

 

2. Le cycle académique

2.1- Durée et calendrier général

Le programme comportera 800 heures d'enseignements réparties en quatre semestres, soit deux années académiques. L'hypothèse retenue pour l'établissement des emplois du temps est celle d'une semaine de 5 jours, à raison de 4 h. par jour, soit 20 heures par semaine. Cet emploi du temps tient compte des jours fériés officiels, d'une semaine à la fin de chaque phase pour les examens, ainsi que d'un espace de temps quotidien pour la lecture des documents d'appui distribués.

Chaque semestre poursuit un objectif pédagogique particulier :

a)- Le semestre de Mise à niveau

Ce premier semestre s'étale sur sept (7) semaines. Il a pour objectif de permettte à l'auditeur de réviser les notions et les techniques de base nécessaires à la compréhension des deux phases suivantes. Pendant ce semestre les matières fondamentales (Microéconomie, Macroéconomie, Economie internationale, Langues, Mathématiques - Statistiques, Informatique) sont revisitées afin de rafraîchir les acquis des auditeurs.

b)- Le semestre Général

Le second semestre dure vingt-quatre (24) semaines vise à initier l'auditeur à l'application des instruments essentiels de l'économie et de la gestion à l'analyse de la politique économique en Afrique, et à la conception des mesures à mettre en ouvre tant à l'échelon macroéconomique que microéconomique. Tous les enseignements renvoient à des situations réelles. Un lien est systématiquement recherché entre les enseignements et les expériences de politique économique. Il s'agit de montrer par quels canaux un instrument donné agit sur l'économie, la diversité des effets, les conditions de la cohérence des programmes macroéconomiques. Ce semestre est celui pendant lequel sont abordés des enseignements permettant aux auditeurs d'aborder différents champs disciplinaires généralistes et particuliers. Parmi les cours dispensés on retrouve la politique des changes, la politique du commerce extérieur, l'économétrie, la méthode de recherche en analyse des politiques économiques, mais également les politiques sectorielles (agricole, des transports.), les politiques industrielles, la modélisation et le cadrage macroéconomique, l'analyse économique des décisions publiques, le financement extérieur de l'économie, les politiques des finances publiques, la réformes des entreprises publiques, l'intégration économique, la gestion, le management, la comptabilité, etc.

c)- Le semestre d'Approfondissement

Ce troisième semestre se déroule en douze (12) semaines et poursuit en l'approfondissant, le semestre ci-dessus, avec un recours plus systématique aux études de cas et des prolongements vers des problèmes plus particuliers. Cette période est celle durant laquelle des questions plus spécifiques aux préoccupations de notre sous-région en termes de développement, d'environnement ou de lutte contre la pauvreté sont analysées ; on y retrouve des enseignements relatifs à la microfinance, le contrôle de l'Etat, l'utilisation et interprétation d'outils tels que la balance des paiements, le tableau des opérations financières de l'Etat, mais également relatifs à la gestion des partis politiques, à l'éthique et la déontologie, ou aux changements climatiques, etc.

d)- Le semestre d'Imprégnation

Le dernier semestre a remplacé le semestre de stage de 3 mois (en vigueur durant les Phases I et II) : il couvre cinq (5) semaines, permettant aux auditeurs de finaliser l'élaboration de leurs rapports de fin de formation. Ceux-ci portent généralement sur une question de politique économique et leur rédaction peut nécessiter des échanges avec des professionnels, voire des visites au sein d'institutions publiques ou privées durant cette période.

2.2- Les enseignements

Pour l'ensemble des semestres du programme, les enseignements et évaluations sont regroupés en sept modules, des modules supplémentaires pouvant être créés en tant que de besoin :

1 - un module de base regroupant les enseignements suivants:

•  microéconomie,

•  macroéconomie,

•  économie internationale,

•  informatique,

•  mathématiques - statistiques,

•  politique monétaire et réforme du système financier,

•  politique de change,

•  politique du commerce extérieur,

•  politique des finances publiques

•  modélisation et cadrage macroéconomique,

•  analyse microéconomique et comportements privés,

•  économétrie appliquée ;

 

2 - un module d'analyse des politiques économiques regroupant les enseignements suivants :

•  méthode d'analyse de la politique économique,

•  méthodes de recherche en analyse de la politique économique,

•  planification stratégique des opérations budgétaires ;

 

3 - un module de gestion regroupant les enseignements suivants :

•  gestion financière,

•  stratégies d'entreprise,

•  marketing,

•  management public,

•  comptabilité publique ;

 

4 - un module complémentaire sur les questions de développement en Afrique regroupant les enseignements suivants :

•  réforme des entreprises publiques et privatisations,

•  institutions, structures politiques et développement,

•  politiques industrielles,

•  politiques agricoles,

•  politiques des transports,

•  politiques de répartition,

•  marchés des capitaux et développement,

•  planification régionale et urbaine,

•  analyse économique des décisions publiques,

•  analyse et évaluation des projets,

•  financement extérieur et endettement,

•  ressources humaines et socio-économie du développement,

•  stratégie de réduction de la pauvreté,

•  stratégies et politiques générales de développement

•  gestion des ressources naturelles et de l'environnement,

•  éthique et déontologie administrative,

•  introduction à la balance des paiements,

•  introduction au TOFE,

•  changements climatiques,

•  intégration économique,

•  gestion des partis politiques,

•  gestion fiscale,

•  microfinance et finance informelle en Afrique ;

 

5 - un module de langue regroupant les enseignements suivants :

•  anglais

•  français

 

6 - un module de conduite les items suivants :

•  assiduité

•  discipline ;

 

7 - un module de rapport de fin de formation

 

3- Evaluation de l'auditeur

L'évaluation de l'auditeur comporte deux volets: l'évaluation de ses performances académiques, et l'évaluation de la période d'imprégnation.

3.1- Les performances académiques

L'approche andragogique de cette formation offre aux formateurs une diversité de possibilités d'évaluations qui passe par les interrogations écrites, les travaux de groupes, les jeux de rôle, les exposés, etc. Chaque semestre du cycle fait l'objet d'une évaluation spécifique :

•  au cours du premier semestre, la dernière semaine est consacrée à un contrôle écrit dans les enseignements de base ;

•  au cours du second semestre, un système de contrôle continu est mis en place, comportant un contrôle après chaque enseignement, et la préparation d'un rapport de type « Note au Ministre » sur une question de politique économique aboutissant à des recommandations et préparé avec l'aide d'un tuteur ;

•  au cours du troisième semestre, le contrôle continu se poursuit. L'auditeur est par ailleurs invité à rédiger un second rapport sur une question de politique économique. La dernière semaine du semestre est consacrée au « Grand Oral », qui est une épreuve orale de synthèse devant un jury, à partir d'une préparation d'une demi-heure basée sur un texte, un graphique, un tableau illustrant un problème de politique économique. Cette épreuve vise à tester chez l'auditeur, la compréhension générale des problèmes de politique économique et de gestion.

3.2- La période de l'imprégnation

L'évaluation de la période d'imprégnation est basée sur le rapport de fin de formation, qui est un document de 50 pages maximum annexes non comprises, qui est soutenu devant un jury avant la remise des diplômes.

4. La délivrance du diplôme

Les auditeurs qui auront subi avec succès l'ensemble des épreuves prévues par cette procédure d'évaluation, se verront délivrer par l'Université de Yaoundé II un Diplôme de MASTER en Gouvernance et Développement Economiques.

retour page précédente

Copyright GPE-Yaounde 2010